HISTOIRE

Il l’avait baptisée « Stracasa » (Extramaison), pour bien montrer qu’elle était bien plus qu’une simple demeure. En 1920, Emilio Errico Vismara, ingénieur lombard, choisit le cadre grandiose de Punta Tragara pour construire sa villa, à pic sur la mer et avec une vue spectaculaire sur les célèbres Faraglioni. Le Corbusier, qui le suit dans son projet, décrit l’édifice comme « une espèce de fioriture architecturale, une émanation de la roche, une filiation de l’île, un phénomène végétal ».

C’est avec le même naturel que quelques années plus tard, Villa Vismara joue son rôle dans l’histoire en accueillant le commandement américain au cours de la deuxième guerre mondiale. Parmi ces hôtes les plus illustres, citons le Général Dwight D. Eisenhower, le Général Mark Clark et Sir Winston Churchill.

Une fois la paix revenue, l’euphorie de la Dolce Vita s’empare de Capri et en 1968, le comte Goffredo Manfredi rachète la villa pour en faire sa résidence d’été, avant de la transformer en hôtel, en 1973. Depuis lors, l’Hôtel Punta Tragara n’a cessé de se perfectionner, au point d’atteindre le plus haut niveau de confort et de luxe de l’hôtellerie insulaire, comme en témoignent aujourd’hui ses 5 étoiles.

HISTOIRE

Il l’avait baptisée « Stracasa » (Extramaison), pour bien montrer qu’elle était bien plus qu’une simple demeure. En 1920, Emilio Errico Vismara, ingénieur lombard, choisit le cadre grandiose de Punta Tragara pour construire sa villa, à pic sur la mer et avec une vue spectaculaire sur les célèbres Faraglioni. Le Corbusier, qui le suit dans son projet, décrit l’édifice comme « une espèce de fioriture architecturale, une émanation de la roche, une filiation de l’île, un phénomène végétal ».

C’est avec le même naturel que quelques années plus tard, Villa Vismara joue son rôle dans l’histoire en accueillant le commandement américain au cours de la deuxième guerre mondiale. Parmi ces hôtes les plus illustres, citons le Général Dwight D. Eisenhower, le Général Mark Clark et Sir Winston Churchill.

Une fois la paix revenue, l’euphorie de la Dolce Vita s’empare de Capri et en 1968, le comte Goffredo Manfredi rachète la villa pour en faire sa résidence d’été, avant de la transformer en hôtel, en 1973. Depuis lors, l’Hôtel Punta Tragara n’a cessé de se perfectionner, au point d’atteindre le plus haut niveau de confort et de luxe de l’hôtellerie insulaire, comme en témoignent aujourd’hui ses 5 étoiles.

logo - SLH
OK

En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins publicitaires et analytiques, entre autres.
En savoir plus